• orianneduprat

L'espoir a un goût de métal suave 3 - L'impasse des mots

Mis à jour : 6 juin 2019

#roman #lespoiraungoutdemetalsuave #litterature #peinture #art #synesthesie

" Au fond, son enfance avait ressemblé à cette toile qui

l’avait si fort impressionné, chez ses grands-parents paternels: une immensité rutilante de couleur, séparée d’un

paysage gris par une crevasse.


Ce tableau exprimait son ressenti au-delà du verbe.

Il ouvrait un autre espace, affranchi du cadre trop étroit de la parole, libéré d’un simple assemblage de boîtes mal

taillées. On pouvait balafrer le papier de grilles d’encre

pour peindre l’angoisse, ouvrager la lumière pour faire

ruisseler la joie."


Ce tableau a été initialement peint pour illustrer mon intervention à TEDX Cannes https://youtu.be/16MWHwqz0mQ

Je cherchais à rendre visuellement à quoi ressemblait l’expression d’une émotion accompagnée de sensations liées à la synesthésie dans un simple mot : une symphonie d’impressions, de couleurs, de formes ( et encore on ne peut pas bien représenter les gouts en peinture, en tout cas des goûts qui n’existent que pour soi !)... devant passe dans un entonnoir.


En reprenant ensuite ce début de roman où j’entreprenais de presenter la synesthésie d´Arthur j’ai été à la simplicité! Je n’avais pas une impression très différente en pensant à cette impasse des mots vue de la synesthésie du personnage ou vue de la mienne... j’ai donc repris ce tableau !


https://www.amazon.fr/gp/product/B07P428DYT/ref=dbs_a_def_rwt_bibl_vppi_i0

© 2019 par Orianne DUPRAT- Toute reproduction, même partielle, est interdite.